N’envoyez pas de fleurs

Paru le 2 février 2017

L’action se déroule dans le Golfe du Mexique, non loin de la frontière avec les États-Unis, à La Eternidad : une ville qui porte mal son nom car ses habitants ne semblent pas voués à y faire des vieux os. Une jeune fille de dixsept ans vient d’y être enlevée. C’est un évènement parfaitement banal dans la région. Mais les parents de Cristina sont riches et puissants et, avec l’aide du consul américain Don Williams, ils ont décidé de retrouver leur fille coûte que coûte. Ils font appel à un ancien policier Carlos Treviño. Dès lors, l’enquête avance à grands pas, ce qui n’aurait pas été le cas avec la police locale. La police, justement : elle est dirigée par le commissaire Margarito González, que tout le monde craint et qui a quelques comptes à régler avec Treviño. La Eternidad, ses meurtres, ses enlèvements, sa police corrompue.composent une allégorie du Mexique contemporain. Le récit est haletant et impitoyable. Ce roman noir politique permet de comprendre au plus près les liens entre la mairie de la ville, les policiers, les syndicats, les gardes du corps des différents groupes, le consul des États-Unis, la collusion entre tous.

Martin Solares est né en 1970 à Tampico. Il a travaillé comme critique, professeur et éditeur de littérature depuis 1989. Ses nouvelles et travaux critiques ont été publiés dans de nombreuses revues et anthologies au Mexique, mais aussi en Angleterre, en France, aux États-Unis et en Espagne. Les Minutes noires, son premier roman, a connu un succès critique et public immédiat à sa parution au Mexique et en Espagne.

http://www33.zippyshare.com/v/3GP9kJel/file.html

Advertisements