Les voix de la nuit

Paru le 5 janvier 2017

« Tout homme est un mystère. certains plus que d’autres. » Après un long séjour à Paris, un jeune homme, Patxi Etxezaharra, rentre dans sa ville natale de Saint-Sébastien, où il espère vivre avec sa compagne et écrire un roman. Mais le premier soir il croise en bord de mer son ami d’enfance, Matxi, méconnaissable. Le lendemain, Matxi le contacte, et lui avoue que, lors de leur rencontre, il était sur le point de se tuer. Il insiste pour que Patxi l’accompagne dans sa maison de famille, au Pays basque Nord, où adolescents ils passaient ensemble leurs vacances d’été, et où Matxi sent qu’il y a des forces qui l’empêchent de vivre. Malgré lui, le jeune écrivain accepte de le suivre. En revenant dans ce lieu, Patxi et Matxi retrouvent un temps la joie et l’insouciance de leur jeunesse. Mais bientôt d’étranges événements, et l’apparition de personnages fantomatiques, introduisent dans ce cadre idyllique un sentiment de trouble et de menace. Les deux amis se lancent alors dans une quête vers la source du mal, pour se délivrer du passé.

Eugène Green est né en 1947 aux États-Unis et a fait de la langue française sa patrie d’adoption. Metteur en scène, cinéaste, essayiste et romancier, il a publié son premier roman, La Reconstruction, en 2008, puis ont suivi chez Gallimard La Bataille de Roncevaux (2009), La Communauté universelle (2011) et Les Atticistes (2012), puis L’Inconstance des démons chez Robert Laffont (2015) et des essais – La Parole baroque (2001), Présences : essai sur la nature du cinéma (2003). Il a reçu le prix Louis-Delluc pour son premier long métrage, Toutes les nuits (2001), et a réalisé sept films, dont Le Pont des arts (2004), La Sapienza (2015) et Le Fils de Joseph (2016).

http://www36.zippyshare.com/v/kgttE4rZ/file.html

 

Advertisements