Des accouplements bien réglés

Paru le 9 février 2017

Ce recueil de quatorze récits est, avec la Connaissance de la douleur, l’Adalgisa et l’Affreux Pastis de la rue des Merles, un des quatre chefs-d’ouvre incontestés de Gadda. Ecrits entre 1930 et 1958, ces textes laissent passer en filigrane l’Italie juste avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, y compris les furies de l’auteur contre les guerres mussoliniennes. Mais, surtout, ce qu’on trouve ici, c’est tantôt le sarcasme à l’égard de la bonne société milanaise (Saint Georges chez les Brocchi), tantôt la description pittoresque d’une catastrophe populaire (l’Incendie de la via Keplero), tantôt les souffrances et la faim qui accompagnent la Seconde Guerre mondiale (Socer Generque et le très émouvant Club des ombres), tantôt encore le tragique d’une aventure dont le mystère reste inéclairci (Un salut respectueux), pour aboutir enfin à ces Accouplements bien réglés où s’entremêlent inextricablement affaires de sexe et d’héritage. Comme toujours chez Gadda, des évocations de paysages magnifiques alternent avec des analyses de caractères ici émues, là sarcastiques, et des excursus qui emportent tout, tel celui dont Cicéron fait les frais.

Carlo Emilio Gadda (Milan, 1893 – Rome, 1973) est considéré comme l’un des plus grands écrivains du XXe siècle. Comparé à Céline et à Joyce, ce révolutionnaire de la forme narrative et du langage obtint en 1963 le Prix international de littérature.

http://www69.zippyshare.com/v/Rch2axY4/file.html

Advertisements